Écluse

Soit l’écluse représentée par le schéma ci-dessous :

Le système est constitué, coté partie opérative, de :

  • deux portes, commandées par les ordres « ouvrir porte x »,
  • deux vannes, commandées par les ordres « ouvrir vanne x ».

Du coté partie commande, des capteurs délivrent les informations suivantes :

  • « vanne x ouverte », « vanne x fermée »,
  • « porte x ouverte », « porte x fermée »,
  • « niveau bief haut », « niveau bief bas ».

Les bateliers se présentant en amont ou en aval peuvent demander l’ouverture de l’écluse grâce à deux boutons « ouverture amont » et « ouverture aval », placées sur les quais.

On considère le cas où une péniche se présente en amont.

  • le batelier doit depuis le quai appuyer sur le bouton « ouverture amont » pour pouvoir demander l’accès au bief (partie centrale),
  • la porte 2 se ferme jusqu’à ce qu’elle soit complètement fermée,
  • puis la vanne 1 s’ouvre et reste ouverte jusqu’à ce que le niveau d’eau du bief atteigne le niveau haut,
  • ensuite la vanne se ferme et la porte 1 va s’ouvrir.

Le batelier dispose alors de 15 minutes pour faire avancer sa péniche, puis :

  • la porte 1 se ferme puis la vanne 2 s’ouvre pour faire passer le niveau du bief jusqu’au niveau bas.
  • la porte 2 ne se ferme pas.

À l’état initial, les deux vannes sont fermées, la porte 1 est fermée et la porte 2 est ouverte.

 Modéliser le comportement de l’écluse tel qu’il est décrit plus haut par un unique diagramme d’état-transition.

 

Modifier ce diagramme de façon à ce qu’il permette le parcours dans les deux sens.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.